Le guide ultime du Motion Design

Sommaire

4.8/5 - (18 votes)

14 exemples de mouvement graphique

Skype Business

Le guide ultime du Motion Design

 

Futura

Le guide ultime du Motion Design

 

Banane

Le guide ultime du Motion Design

 

Bitcoins expliqués

Le guide ultime du Motion Design

 

Fondation Chats & Humains

Le guide ultime du Motion Design

 

Ford

Le guide ultime du Motion Design

 

Eclosia

Le guide ultime du Motion Design

 

McDonald’s

Le guide ultime du Motion Design

 

HBO Pack famille

Le guide ultime du Motion Design

 

Le discours d’Abraham Lincoln

Le guide ultime du Motion Design

 

Maison Berger Rituels (par YouLoveWords)

Le guide ultime du Motion Design

 

Sixt (par YouLoveWords)

Le guide ultime du Motion Design

Vocabulaire de conception de mouvement

Que vous soyez un débutant ou un initié, voici les principaux termes à connaître lorsque vous travaillez sur des projets de conception de mouvement.

  • After Effects : Nom du logiciel de la suite Adobe utilisé pour faire du motion design.
  • Flat design : Nom donné à un style illustratif très utilisé en motion design. Comme son nom l’indique, il est en 2D, ne recourt pas à la perspective et est minimaliste (pas de reflets, de brillance, etc.). Exemple.
  • Isométrique : Nom donné à un style illustratif utilisant un type très spécifique de perspective axonométrique. Exemple
  • Encoder : Diminuer le poids d’une vidéo (passage d’un fichier .mov à .mp4)
  • Sound design : Correspond à la conception sonore dans une vidéo de motion design.
  • Intro / Outro : Nom donné aux écrans qui introduisent ou concluent une vidéo. Souvent, il s’agit d’un carton titre en ce qui concerne l’intro, et d’un carton contenant le logo de la marque et/ou une redirection vers ses réseaux sociaux en ce qui concerne l’outro.

“Il est recommandé d’entrer directement dans le vif du sujet, plutôt que par l’intro (qui peut venir quelques secondes après). Cela permet de ne pas perdre un internaute qui verrait la vidéo sur son feed (Facebook par exemple) et pour lequel vous n’avez que quelques secondes pour le convaincre de regarder l’intégralité de la vidéo.”
Alexis Chevallier, CMO chez YouLoveWords

  • Lissage de vitesses : Nom que l’on donne à l’action de fluidifier une animation en donnant un aspect progressif (croissant ou décroissant) à sa vitesse, entre son début et sa fin.
  • Composition : Nom donné à un assemblage, un groupe d’éléments. Exemple : Un personnage animé buvant un café, avec le mot « café » qui apparaît au-dessus de lui. Ces éléments peuvent être groupés pour former une “composition”, qui pourra ensuite être placée sur un écran, aux côtés d’autres compositions.
  • Opacité : Degré d’opacité/transparence d’un élément
  • Échelle : Taille d’un élément. Elle peut passer de 0 à 100% pour une apparition, ou de 100 à 0% pour une disparition.
  • Position : Emplacement d’un élément. Un élément qui se déplace sur l’écran change de position.
  • MP4 : format ou extension d’un fichier vidéo exporté et encodé. Il s’agit d’un format léger.

 

Vocabulaire de design de mouvement

Que vous soyez un débutant ou un expert, voici les principaux termes à connaître lorsque vous travaillez sur des projets de conception de mouvement.

  • After Effects : Nom du logiciel de la suite Adobe utilisé pour faire du motion design.
  • Flat design : Nom donné à un style illustratif très utilisé en motion design. Comme son nom l’indique, il est en 2D, ne recourt pas à la perspective et est minimaliste (pas de reflets, de brillance, etc.). Exemple.
  • Isométrique : Nom donné à un style illustratif utilisant un type très spécifique de perspective axonométrique. Exemple
  • Encoder : Diminuer le poids d’une vidéo (passage d’un fichier .mov à .mp4)
  • Sound design : Correspond à la conception sonore dans une vidéo de motion design.
  • Intro / Outro : Nom donné aux écrans qui introduisent ou clôturent une vidéo. Souvent, il s’agit d’un carton titre en ce qui concerne l’intro, et d’un carton contenant le logo de la marque et/ou une redirection vers ses réseaux sociaux en ce qui concerne l’outro.

“Il est recommandé d’entrer directement dans le vif du sujet, plutôt que d’utiliser l’intro (qui peut venir quelques secondes après). Cela permet de ne pas perdre un internaute qui verrait la vidéo sur son feed (Facebook par exemple) et pour lequel vous n’avez que quelques secondes pour le convaincre de visionner l’intégralité de la vidéo.”
Alexis Chevallier, CMO chez YouLoveWords

  • Lissage de vitesses : Nom que l’on donne à l’action de fluidifier une animation en donnant un aspect progressif (croissant ou décroissant) à sa vitesse, entre son commencement et sa fin.
  • Composition : Nom donné à un assemblage, un ensemble d’éléments. Exemple : Un personnage animé buvant un café, avec le mot « café » qui apparaît au-dessus de lui. Ces éléments peuvent être groupés pour former une “composition”, qui pourra ensuite être placée sur un écran, à côté d’autres compositions.
  • Opacité : Degré d’opacité/transparence d’un élément
  • Échelle : Taille d’un élément. Elle peut passer de 0 à 100% pour une apparition, ou de 100 à 0% pour une disparition.
  • Position : Emplacement d’un élément. Un élément qui se déplace sur l’écran change de position.
  • MP4 : format ou extension d’un fichier vidéo exporté et encodé. Il s’agit d’un format léger.

 

p>

 

8 étapes pour créer un motion design

Étape 1 : Le brief créatif – cahier des charges

Le brief est la pierre angulaire de votre motion design. Il doit contenir un objectif, une durée, une cible et des éléments de votre identité de marque.

Étape 2 : Le script

Le script est le squelette de la vidéo motion design, il doit respecter la durée prévue, le ton choisi et le message à véhiculer.

Étape 3 : Le storyboard

Le storyboard est la version imagée du script et permet de passer à l’animation en toute sérénité.

Étape 4 : Le maquettage

Vous devez travailler sur les éléments graphiques définis dans le storyboard.

Étape 5 : L’animation

C’est l’assemblage de tous les éléments créés pour donner du mouvement aux images.

Étape 6 : L’habillage sonore

Créer un univers sonore pour dynamiser votre vidéo et rendre votre motion design plus attractif.

Étape 7 : L’ajout des sous-titres

Prévoir une version avec sous-titres pour les réseaux sociaux.

Étape 7 : La compilation des fichiers

Exporter votre travail dans différents formats et encoder votre vidéo.

Rédaction de contenu pour le référencement web sur WordPress

Création de contenu optimisé pour les moteurs de recherche sur WordPress

Pourquoi recourir au Motion Design ?

Utilisé par des centaines d’entreprises pour renforcer leurs actions de communication et de marketing, le motion design offre de nombreux avantages.

 

1. Le motion design est un format facilement mémorisable

Généralement, un motion design est un format qui ne dure pas plus de 2 minutes. L’objectif est de communiquer un message ou des données précises à un public cible. Dans un monde où la capacité d’attention se réduit, son format court favorise la mémorisation et la compréhension du message par votre auditoire.

 

2. La vidéo est un format viral, star des réseaux sociaux

En 2020, 7 consommateurs sur 10 préfèrent cette forme de contenu au texte pour découvrir un produit ou un service, et 90 % d’entre eux déclarent que la vidéo les aide à prendre une décision d’achat. D’autre part, la vidéo figure parmi les formats qui se distinguent le plus sur les réseaux sociaux, notamment sur Facebook ou LinkedIn. Par exemple, une vidéo Facebook a en moyenne une portée organique 135 % plus importante qu’une photo.

 

3. Le motion design est une technologie d’animation peu onéreuse

Évidemment, le tarif d’une vidéo en motion design varie selon plusieurs facteurs. Des formats avancés incluant des illustrations animées (motion graphics) réalisées manuellement par un illustrateur, du stop-motion ou des effets spéciaux exigent un investissement financier. Néanmoins, comparé à d’autres genres d’animations (le dessin animé par exemple, ou la réalisation d’une vidéo avec des vrais acteurs), le motion design est moins compliqué à produire et donc, moins coûteux.

 

4. Le motion design permet de rendre claire des informations complexes

Le principal atout du motion design est sa capacité de rendre un contenu complexe simple, visuel et compréhensible par tous. L’animation d’images permet de transmettre de nombreuses informations en un temps record et ainsi de mieux vous faire comprendre de votre public. Le motion design s’intègre donc parfaitement dans les stratégies de content marketing B2B, dont les contenus sont souvent moins séduisants qu’en B2C.

 

15 astuces pour réaliser un motion design qui cartonne

Pour que votre motion design soit une réussite, Anna Waldberg, Directrice Artistique chez YouLoveWords et Motion Designer, vous partage ses conseils pour vous aider à réaliser un motion design qui cartonne !

 

Sur la cohérence graphique et l’homogénéité

1. La charte globale
Assurez-vous que les choix graphiques soient cohérents avec votre identité et respectent votre charte graphique (couleurs, typographies, iconographies, etc).

2. Les textes
Définissez des styles de texte et respectez-les sur l’ensemble de la vidéo. Limitez-vous à 3-4 styles de texte maximum. Exemple : cartons titres, mots-clés apparaissant à l’écran et chiffres.

3. Le style graphique
Définissez un style graphique et/ou illustratif à respecter sur l’ensemble de la vidéo.

4. L’animation
Définissez un style d’animation pour chaque type d’élément (illustration, chiffre,…). Limitez-vous à 3 styles d’animation pour faciliter la lecture visuelle.

 

Sur la structuration de la vidéo

5. Les marges et repères
Définissez des marges extérieures et un ou deux repères structurants, que vous conserverez sur l’ensemble de la vidéo. Assurez-vous de caler le contenu dessus autant que possible.

6. L’agencement des éléments

Les éléments textuels (textes, mots-clés, chiffres,…) et visuels (pictogrammes, illustrations,…) doivent être structurés, alignés et centrés à l’écran autant que possible. Faites bien attention à ce point : si les contenus apparaissent à l’écran de façon désorganisée, l’utilisateur risque de ne plus rien y comprendre et votre message ne passera pas

 

Sur l’animation des éléments graphiques

7. La fluidité

Assurez-vous de lisser les vitesses pour fluidifier les animations et éviter l’aspect mécanique.

8. Le dynamisme

Votre vidéo doit comprendre suffisamment de transitions et de plans différents (gros plans, plans larges, etc), sans oublier les temps de pause. À titre indicatif, une illustration ne doit jamais être statique, et ne doit pas rester inchangée à l’écran plus de 3-4 secondes.

 

Sur le séquençage de votre vidéo

9. Le storyboard (découpage global)

À l’étape du storyboard, veillez à séquencer correctement le discours. Il peut être réparti sur différents écrans ou découpé en plusieurs temps sur le même écran. En général, un texte apparaissant à l’écran ne doit pas faire plus de 10 signes. Pour un découpage optimal, le même élément (texte ou visuel) ne doit jamais rester plus de 3-4 secondes à l’écran.

10. Le séquençage (découpage de chaque écran)

Sur chacun des écrans, séquencez les éléments afin de les faire apparaître à des moments différents, les uns après les autres.

11. Le calage

Si votre motion design contient une voix-off, elle doit être parfaitement calée avec les apparitions visuelles. Ce qui est dit doit presque immédiatement être visible à l’écran, puis disparaître une fois que l’on passe à l’information suivante.

 

Sur la lisibilité de votre motion design

12. La taille des textes

Les textes doivent être suffisamment grands pour être lisibles sur mobile.

13. Le temps de lecture

Chacun des textes doit rester suffisamment longtemps à l’écran pour pouvoir être lu. En général, un texte de 1 à 6 mots doit rester 3 secondes à l’écran.

14. La colorimétrie

Vos éléments textuels et visuels doivent être placés sur un arrière-plan dont la couleur ne nuit pas à leur lisibilité. De la même manière, la ou les couleur(s) de ces éléments doivent être ajustées selon le fond de destination. Attention donc au ton sur ton, aux couleurs incompatibles et dites « vibrantes ».

15. La composition

Les éléments doivent former un tout lisible. Évitez par exemple de superposer du texte et des illustrations si cela brouille la lisibilité.

 

Explication

Le motion design (ou design d’animation) est une pratique qui consiste à donner vie à des images graphiques. Son avantage est d’utiliser le mouvement en tant qu’outil principal pour animer. Des années durant, le motion design est devenu très populaire : c’est la nouvelle tendance vidéo dans le Content Marketing et le Brand Content. Le public a une préférence pour les contenus audiovisuels, ce qui rend le motion design une réelle opportunité pour les marques.

Où se former au Motion Design ?

Vous cherchez à apprendre les compétences en Motion Design ou à vous perfectionner ?

Les motion designers se différencient des Directeurs Artistiques et des Graphistes par leur maîtrise du logiciel After Effects.

Pour progresser en Motion Design, vous avez le choix entre :

  • La formation en ligne en autonomie
  • Une formation reconnue par l’Etat.

 

Les meilleures chaînes YouTube pour s’auto-former

Vous trouverez aujourd’hui des centaines de tutoriels sur YouTube pour apprendre à maîtriser After Effects et à exploiter tous ses atouts.

Voici les chaînes à suivre :

  • MS Design et ses 51 tutos After Effects ici

Le guide ultime du Motion Design

Le guide ultime du Motion Design

La formation de référence : Les Gobelins

Malheureusement, il y a peu de formations reconnues pour le Motion Design. La plupart des formations design graphique vous apprendront les bases. Si vous souhaitez vous spécialiser dans le Motion Design, l’école des Gobelins est l’école de référence en France.

Le guide ultime du Motion Design

Accessible à partir d’un bac+2, leur Bachelor « Graphiste Motion Designer » en 1 an peut être suivi en formation initiale ou en apprentissage. En initial, le tarif est de 8 800 €.

 

Qu’est-ce qu’un Motion Designer ?

🧐 Un Motion Designer est un graphiste, un designer ou un directeur artistique qui a choisi de se spécialiser dans le motion design. Sa tâche consiste à concevoir et à réaliser des contenus animés, à l’aide d’illustrations, d’animations 2D, 3D, de sons et de typographies.

 

Quel est le profil du Motion Designer ?

Le Motion Designer allie des aptitudes techniques et des capacités créatives. Il doit être capable de créer des illustrations puis de planifier l’animation. Tout comme tout créatif, il passe beaucoup de temps à s’inspirer sur des portails comme Behance ou Dribble et à renouveler ses compétences techniques de manière régulière.

 

Quel est le champ d’action du Motion Designer ?

Le domaine d’action du Motion Designer dépend du degré de maturité de l’entreprise, souvent en relation avec sa taille : par exemple, un groupe important aura plus d’éléments visuels à fournir au Motion Designer qu’une startup qui se lance.

Concrètement, le Motion Designer est confronté à 3 types de situations :

  • La marque a déjà une identité illustrative identifiée : c’est-à-dire une identité visuelle claire (charte graphique, typographie, etc.), mais également des variations graphiques précises pour différents supports. Dans ce cas-ci, le Motion Designer crée des illustrations dans le style qui a été défini, avant de se charger de l’animation.
  • La marque a déjà toutes les illustrations créées : c’est très inhabituel, mais certains grands groupes disposent déjà d’une bibliothèque d’illustrations d’où le Motion Designer pourra prendre et passer directement à l’animation.
  • La marque n’a pas de style illustratif : le Motion Designer proposera alors un ou deux styles graphiques à valider, avant de proposer et de créer les illustrations et l’animation.

 

Pour quels types de projet fait-on appel à un Motion Designer ?

Les projets pour lesquels le Motion Designer est requis sont variés. Cependant, pour leur stratégie marketing et leur communication, les entreprises font couramment appel à un Motion Designer pour deux types de besoins :

  • La sortie d’un nouveau produit ou service : le motion design permet de présenter un produit ou un service apparenté complexe en expliquant simplement son fonctionnement, les différents scénarios d’utilisation ou encore les problèmes auxquels le produit ou service répond.
  • Des campagnes de sensibilisation : à la façon d’une infographie animée, le motion design permet facilement de mettre en avant des informations essentielles (chiffres et statistiques notamment) pour sensibiliser à une cause ou faire passer un message.

 

Quelle est la meilleure option pour le motion design ?

Voici notre sélection des meilleurs outils pour le motion design !

 

Illustrator

Le guide ultime du Motion Design

Illustrator est un puissant outil de création graphique qui vous permet de produire des images vectorielles. Il est l’outil de référence pour générer des illustrations que vous pourrez ensuite animer avec un autre logiciel.

Si le logiciel est moins adapté à la conception d’illustrations, vous pouvez aussi utiliser Photoshop.

Prix : 23€99/mois seul, 59€99/mois avec la suite Adobe

 

Media Encoder

Le guide ultime du Motion Design

Media Encoder est un outil important pour diminuer la taille du fichier vidéo final. Il vous permet de convertir un fichier .mov en un fichier .mp4, bien plus léger.

Prix : gratuit

 

After Effects

Le guide ultime du Motion Design

After Effects est LE logiciel indispensable pour le motion design. Il est le plus puissant et le plus polyvalent que vous pouvez trouver sur le marché pour l’animation des vidéos. Il vous permet de créer des productions adaptées à tous les supports, à partir de n’importe quel type de fichier visuel.

Prix : 23€99/mois seul, 59€99/mois avec la suite Adobe

 

Cinema 4D

Le guide ultime du Motion Design

Cinéma 4D est une des références en termes de motion design et de production 3D. Très ergonomique et stable, il est l’un des logiciels les plus utilisés par les Motion Designers.

Prix : 1600€

 

DaVinci Resolve 16

Le guide ultime du Motion Design

Solution de motion design éditée par Blackmagic et concurrent direct d’After Effects, DaVinci Resolve 16 offre moins de possibilités techniques mais est parfait pour un débutant. Son principal avantage : il est entièrement gratuit.

Prix : gratuit

 

Quelle est la meilleure option pour le motion design ?

Voici notre sélection des outils optimaux pour le motion design !

 

Illustrator

Le guide ultime du Motion Design

Illustrator est un puissant outil de design graphique qui vous permet de produire des images vectorielles. Il est l’outil de référence pour générer des illustrations que vous pourrez ensuite animer avec un autre programme.

Si le logiciel est moins adapté à la conception d’illustrations, vous pouvez également utiliser Photoshop.

Prix : 23€99/mois seul, 59€99/mois avec la suite Adobe

 

Les dix principes du Motion Design

Développés par Franck Thomas et Ollie Johnston, collaborateurs proches de Walt Disney, ces principes vont vous aider à comprendre le sens des mouvements et à créer des animations très réalistes.

1. Timing, espace et rythme

Lorsqu’on crée un mouvement, le temps joue un rôle central. En effet, il permet de modifier la vitesse d’une animation, la fréquence des images et les mouvements en fonction du rythme audio. Le temps est également essentiel pour modifier la vitesse du mouvement grâce aux courbes de l’animation.

2. Fluidity du mouvement

Ce principe nous donne les moyens de traduire une idée créative en mouvement. La fluidité est très importante pour contrôler l’effet que votre animation aura sur l’audience.

3. Volume et poids

Dans la vie réelle, le mouvement d’un objet est influencé par son volume et son poids. Vous devez donc tenir compte de ces caractéristiques pour définir la force avec laquelle un élément se déplace. La même logique s’applique à des images abstraites : il faut penser à leur poids et leur volume pour définir la manière dont elles se déplacent.

4. Anticipation

Lorsque nous faisons un mouvement, nous commençons toujours par nous préparer. Par exemple, si vous lancez un ballon de volley-ball, vous allez d’abord plier vos bras légèrement vers l’arrière puis pousser le ballon vers le haut. N’oubliez pas ces mouvements d’anticipation, qui donnent du naturel à l’animation et guident le public vers l’action principale.

5. Trajectoire arquée

Dans l’espace, il n’y a pas de ligne droite : chaque mouvement est affecté par des facteurs externes comme la gravité ou l’élan. Pour rendre votre animation plus réaliste, ajoutez des trajectoires arquées aux mouvements de vos images.

6. Ecrasement et étirement

Plus un objet se déplace, plus les forces qu’il rencontre (sol, air, etc.) affectent sa forme. Rendre votre objet ou illustration pliable permet de donner vie à votre animation.

7. Suivi et chevauchement

Un mouvement qui nécessite beaucoup de force pour être arrêté produit une série de mouvements qui se chevauchent pendant et après l’action. Pour rendre votre animation le plus réaliste possible, n’oubliez pas de donner vie à ces mouvements.

8. Exagération

Les animations abstraites sont par définition artificielles. Pour les rendre les plus réelles possible et retenir l’attention du public, n’hésitez pas à exagérer les mouvements.

9. Actions secondaires

Les éléments secondaires, comme les lignes de texte ou les carrés avec des informations clés, peuvent vite devenir monotones. Pour rendre vos messages plus intéressants, ajoutez des mouvements et du relief à ces éléments.

10. Attractivité

Même si vous avez mis les meilleurs efforts dans l’intelligence de l’animation et du texte, si le rendu ne suscite pas l’intérêt du public, votre motion design ne servira à rien. N’oubliez pas de rendre votre animation attrayante !

Le guide ultime du Motion Design

Prêt à créer votre motion design ?

Cet article vous donne tout ce dont vous avez besoin pour créer des animations étonnantes !

Si vous manquez de temps, d’inspiration ou de compétences en interne pour créer vos motion design, les Content Strategists de YouLoveWords et leurs +5000 freelances créatifs sont là pour vous aider.

Q1: Qu’est-ce que le Motion Design ?

R1: Le Motion Design est une discipline visuelle qui combine l’animation, le design graphique et le son pour créer des expériences visuelles dynamiques.

Q2: Quels sont les outils les plus couramment utilisés en Motion Design ?

R2: Les outils les plus couramment utilisés en Motion Design incluent Adobe After Effects, Adobe Illustrator et Adobe Photoshop.

Q3: Quelles sont les connaissances requises pour le Motion Design ?

R3: La connaissance des principes de base du design, de l’animation et de la composition est essentielle pour le Motion Design, ainsi que la connaissance des principes de base de l’édition audio et vidéo.